EUROPAN 14 - mention spéciale

Lille Bois-Blancs - Culture Urbaine

Dans le contexte de l’île des Bois Blancs, il nous est apparu plus juste d’aborder le thème de la ville productive par un axe spécifique. De ville qui produit, nous avons choisi d’aborder le thème par la ville qui cultive, la ville féconde et fertile.

L’île des ‘Bois-Blancs’ est un terrain privilégié pour le développement d’une nouvelle approche de la ville. Son histoire industrielle, sa proximité avec le port de Lille et le développement du pôle ‘EuraTechnologies’ sont quelques-uns de ses atouts.L’ambition est de créer un nouveau pôle de compétitivité à l’échelle de la Métropole Européenne de Lille. Il s’agit d’un haut lieu de recherche, d’enseignement, d’expérimentation pour développer un mode d’habité autonome, propre et juste qui profite à l’ensemble de la métropole. L’objectif étant de développer de nouvelles ACTIVITES ECOLOGIQUES ET DURABLES.
Le rapport à l’eau et à la topographie très subtile du site sont mis en valeur par le développement d’une trame de canaux irriguant les sites perpendiculairement au bassin de la Deûle créant un RAPPORT PRIVILEGIE AVEC LA DEULE.
Des ESPACES PUBLICS FLUIDES ET OUVERTS favorisent les synergies entre les différents lieux et bâtiments. Deux polarités fortes, avec leur architecture spécifique, sont développées à chaque extrémité de l’île. Une nouvelle ARCHITECTURE CREATIVE ET HYBRIDE est développée pour révéler les richesses de la mixité des programmes.

Le site de la presqu’île Boschetti et des silos Standart

Ce site marque l’accès principal à ‘EuraTechnologies’ et à l’île des ‘Bois-Blancs’. Il constitue le point de départ du projet. Il est à la confluence des deux bras de la Deûle entre paysage urbain et industriel. Il est conçu comme la grande manufacture du XXIe siècle pour favoriser le développement d’ACTIVITES ECOLOGIQUES ET DURABLES.

Pour un RAPPORT PRIVILEGIE A LA DEULE, des voies d’eau sont percées jusqu’au Nord du terrain. Elles servent à déplacer et distribuer les matériaux sur le site via des barges ainsi qu’à la gestion naturelle des eaux de pluie, au rafraichissement des bâtiments ainsi qu’à d’autres expérimentations.
Le long des canaux des ESPACES PUBLICS FLUIDES ET OUVERTS sont développés pour favoriser les liens avec l’eau. Les canaux organisent les interactions entre les bâtiments.
Le long des canaux sont développées trois types d’ARCHITECTURE CREATIVE ET HYBRIDE.

Le campus ‘Standart’, installé en partie dans les anciens silos ‘Standart’, ce campus offre un lieu d’enseignement et de recherche hybride entre l’art, le savoir-faire artisanal et la technologie.

Les halles créatives, construites sur la partie Sud du site, elles se présentent comme une référence aux sheds industriels. Les halles sont les incubateurs des techniques de construction nouvelles développées dans le campus ‘Standart’. Leur typologie est développée de manière à permettre l’installation d’ateliers au rez-de-chaussée et des bureaux aux étages avec ponctuellement des espaces occupés par des serres.

Le site de la piscine Marx Dormoy

Des canaux sont creusés pour relier les deux bras de la Deûle, installant un RAPPORT PRIVILEGIE AVEC LA DEULE. L’eau pénètre le site et le traverse, les contours des nouvelles rives redessinent le site Marx Dormoy et révèle le caractère unique de ce terrain. Des ESPACES PUBLICS FLUIDES ET OUVERTS sont créés le long des canaux ainsi qu’une place urbaine sur l’eau pour reconnecter le site avec la rue de Dunkerque.

L’ancien modèle de l’habitat ouvrier, datant du début du 20ème siècle et lié à l’usine, est remplacé par des unités de fabrication autonomes habitables et connectées à des plateformes d’échanges. L’habitant maîtrise localement ses ACTIVITES ECOLOGIQUES ET DURABLES, son énergie et sa diffusion via le marché.

Ces logements, ARCHITECTURE CREATIVE ET HYBRIDE, sont tous connectés à l’eau directement depuis l’épaisseur du socle. Chaque maison, chaque immeuble dispose de sa propre serre en toiture, micro ferme urbaine. Elles ont l’avantage de capter un maximum d’énergie du soleil, permettant l’agriculture et la production d’énergie. En rez-de-chaussée de larges « ateliers laboratoires » permettent à l’entrepreneur-habitant de créer, de produire et de transformer. La Halle Marx Dormoy permet à l’échelle locale et métropolitaine, du fait de sa proximité à l’eau, de diffuser la production faite par chaque individu.